PANCOL Katherine

Roman

2011

 

On ne présente plus l'auteur des Yeux jaunes des crocodiles et de La valse lente des tortues, qui connaît avec ces deux titres un succès inespéré. Il est vrai que si, au contraire des auteurs traduits, les écrivains francophones confondent trop souvent les caractéristiques du roman avec le récit, l'autofiction ou le vécu, et négligent la principale vertu du roman qui consiste à savoir raconter une histoire, on ne peut en faire le reproche à Katherine Pancol ! Jugée avec une relative condescendance par les professionnels du livre, qui lui reconnaissent « un public » – traduisez : qui ne vaut rien – mais adulée par ses fans de plus en plus nombreux, elle nous embarque pour la troisième et dernière fois, semble-t-il, dans l'ébouriffant tourbillon de la famille Cortes : Joséphine, Hortense, Shirley, sans oublier Josiane, Marcel ou Philippe, avec de nouveaux personnages – Becca et le jeune homme, par exemple – qui auront leur mot à dire pour infléchir le destin des uns et des autres. Bien sûr, les esprits chagrins reprocheront à Katherine Pancol ces 852 pages [deux cents de plus que ses deux précédents opus] ou une trame un peu prévisible – inévitable, à force de côtoyer et de s'attacher aux personnages – mais qu'importe : la magie opère toujours, bienfaisante comme un vent léger qui nous fait respirer à pleins poumons, heureux tout simplement de savourer ces moments de la vie et de partager ce soleil indomptable qui voudrait briller pour tout le monde !

 

950pages

Format poche

Bon état

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi

CHF2.00Prix
  • Article à venir retirer à la Paroisse les mardis entre 9h00 et 12h00 et les vendredis entre 14h30 et 17h00 ou à se faire livrer à la maison! Délai : 4 jours.